Historique

À force de vouloir contribuer au développement économique, c’est avec ténacité et entêtement que le président régional ACCORD, Michel Deveault, le président de AGT Robotics, Éric Bélanger et le président de FAB 3R, Yves Lacroix, sont partis à la recherche d’un secteur porteur pour la région.

Après avoir investigué quelques secteurs, c’est à l’été 2015, que le groupe d’industriels s’est élargi et qu’il a arrêté son choix sur le secteur de la conception et de la fabrication de machines commerciales et industrielles.

Soutenu par les directions régionales de la Mauricie et du Centre-du-Québec du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI), c’est avec le support de Raymond Chabot Grant Thornton et avec l’appui de l’organisme fiduciaire, les MMCQ qu’une analyse fine de ce secteur, offrant un fort potentiel d’adhésion à la démarche ACCORD pour la région de la Mauricie et les territoires des MRC de Nicolet-Yamaska et de Bécancour, s’est avérée plus que concluante.

Faisant suite à l’examen de ce secteur, il est ressorti que la zone géographique visée correspondant également au territoire touché par la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 disposait d’une part, d’un fort degré d’intérêt des industriels à s’engager dans ce secteur et, d’autre part, d’une masse critique d’entreprises et de ressources expertes dans ce secteur de la conception et de la fabrication de machines industrielles et commerciales.

Quelques mois plus tard, c’est-à-dire au printemps 2016, le groupe d’industriels aura franchi avec succès pratiquement toutes les étapes devant conduire à l’accréditation d’un créneau québécois unique dans le sous-secteur de la conception et de la fabrication de machines. Toujours avec l’implication des industriels et à la lumière d’une analyse macroéconomique, d’un portrait du secteur et d’une étude des tendances, le périmètre du créneau s’est précisé et un plan stratégique triennal s’est élaboré.

L’aventure se poursuit… À l’été 2016, le groupe d’industriels, après avoir consulté à deux reprises des représentants d’entreprises visées par le futur créneau, intègre les résultats d’une  consultation de deux ministères soit le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) ainsi que quatre directions du MESI – Export Québec, Produits industriels, Innovation et Développement durable.

Parallèlement et désireux de maintenir la mobilisation des industriels, un projet s’élabore avec la participation d’entreprises du secteur visé et issus de la Table Métal Mauricie, de Emploi-Québec et du MESI. Le 21 novembre 2016, les services d’une directrice du comité de créneau d’excellence sont enfin retenus et le plan stratégique triennal soumis à la vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine, Lise Thériault, est approuvé le 15 novembre 2016. Ceci ayant eu pour effet d’accréditer le nouveau créneau d’excellence et de pouvoir bénéficier d’une aide financière pour le soutien au fonctionnement du nouveau comité de créneau et la mise en œuvre du plan stratégique triennal 2016-2019. 

REMERCIEMENTS :

À tous ceux et celles ayant contribué de près ou de loin à l’implantation de ce créneau d’excellence et en raison des nombreux arrimages qui auront été nécessaires (MMCQ, GROUPÉ, Table Métal Mauricie, etc.), j’adresse de sincères remerciements! Sans le support et la  collaboration de tous et chacun, cet ambitieux projet n’aurait pas pu voir le jour. Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que : « Ensemble, nous contribuons au développement et à la diversification économiques de la région de la Mauricie et des territoires des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska ». Merci.